Il a été une source d’inspiration pour la création de Paddington Bear, et continue à être l’inspiration des jeunes d’aujourd’hui.

25 November 2019

Selfridges Oxford Street, Londres, Royaume-Uni

Il a été une source d’inspiration pour la création de Paddington Bear, et continue à être l’inspiration des jeunes d’aujourd’hui.

Pour Michael Bond, une rencontre fortuite avec un ours en peluche, la veille de Noël, a changé le cours de sa vie et a inspiré de nombreuses générations. Bond a été si enthousiasmé par l’ours sur lequel il était tombé qu’il l’a acheté et l’a appelé Paddington. En un instant, une légende était née : un adorable ours du Pérou avec son duffle-coat, sa valise élimée et son amour de la marmelade. 

L’auteur n’aurait pas pu imaginer l’impact de son passage au rayon Jouets du Selfridges Oxford Street à Londres, un magasin emblématique pour lequel ISG vient de créer un tout nouvel écrin pour les jouets, en à peine 22 semaines, tout en gardant les portes du magasin ouvertes au public. Entièrement remis à neuf, le rayon Jouets de Selfridges, créé en collaboration avec FAO Schwartz, est à présent pétri d’interactivité, avec un espace événementiel modulable, mettant en vedette le légendaire piano géant du film « Big », intégré au sol pour la joie des jeunes et des moins jeunes. 

Qui sait, peut-être que l’un des jouets présentés inspirera un autre client de passage, qui écrira une histoire, elle aussi transmise de génération en génération ?

Cher au cœur de membres de la famille, le rayon Jouets historique de Selfridges Oxford Street propose des jouets et des cadeaux incontournables, pour inspirer l’imaginaire universel. C’est son allure inattaquable qui a poussé Michael Bond à y entreprendre un périple, la veille de Noël 1956, qui allait changer le cours de sa vie et inspirer les générations futures.

Répondant aux questions du Guardian en 2014, l’auteur explique : « Je ne m’en rendais pas compte à l’époque, mais la rencontre avec ce petit ours en peluche, quand je me suis réfugié dans le rayon Jouets de Selfridges, un soir de Noël enneigé, a été un hasard extraordinaire. S’il y avait eu deux ours, je leur aurais peut-être jeté un coup d’œil, mais je pouvais difficilement ignorer un ours tout seul, à l’approche de Noël. Il avait l’air si triste. »

L’ours en question était bien sûr Paddington – une légende de la fiction née dans le mythique rayon Jouets de Selfridges Oxford Street.

Depuis ses débuts dans la rue commerçante la plus fréquentée d’Europe en 1909, Selfridges est considéré comme l’une des principales attractions touristiques londoniennes. Harry Selfridge, le créateur de Selfridges, était un pionnier, des années-lumière en avance sur son époque : on considère que c’est lui qui a lancé la dynamique moderne du commerce de détail, il y a plus de 100 ans. Dès ses débuts, son objectif était de divertir les clients à l’intérieur du magasin, par le biais du théâtre de détail, qu’il s’agisse d’exposer l’avion de Blériot, ou de présenter des auteurs et des artistes faisant régulièrement des apparitions personnelles – des propositions uniques à l’époque, exclusivement chez Selfridges. 

“Ce fut un honneur de participer à ce projet et de prolonger la vision de Harry Selfridge et de FAO Schwartz ; ce sont là les vrais moments magiques pour nous : participer à la création d’un espace qui sera apprécié par tant de gens.”

- Adam Ryan, Chef de Projet Senior

Lorsque Selfridges a fait appel à l’équipe ISG chargée des aménagements en magasin au Royaume-Uni pour l’aider à transformer son mythique rayon Jouets, c’est cette tradition d’interaction, d’imagination et de théâtre qu’elle voulait mettre en valeur dans un espace remodelé. 

Le défi pour l’équipe ISG ? Offrir un nouvel espace interactif et faire de Selfridges Oxford Street le premier grand magasin en Europe à collaborer avec l’iconique FAO Schwartz pour sa collection de jouets en magasin.

Très ambitieux, le projet a vu ISG transformer le rayon Jouets en 2000 mètres carrés de boutique immersive et d’aires de jeux pour les jeunes et les moins jeunes, en à peine 22 semaines. Au sein des délais impartis, l’équipe est restée adaptable, absorbant les changements apportés au projet, avec une approche proactive et une exécution précise, pour s’assurer que tout serait parfaitement en place pour le grand jour.

Ce nouvel univers de merveilles, créé par ISG en collaboration avec Selfridges, rend hommage à la vison de Harry Selfridge et à celle de Frederick August Otto Schwarz, en proposant un espace dédié à l’imagination et au jeu, conçu pour faire émerger la part enfantine des jeunes et des moins jeunes. Adam Ryan, chef de projet senior chez ISG, explique les défis logistiques liés au travail dans un environnement de vente au grand public et l’importance de s’assurer que la magie des visites des clients demeure ininterrompue – notant qu’une chaîne logistique fiable est essentielle pour faire aboutir le projet en un temps record.

« Ce n’était pas une mince affaire pour l’équipe, qui a travaillé à la livraison et à l’installation au quatrième étage de présentoirs surdimensionnés prenant la forme de jouets géants, tandis que Selfridges restait ouvert au public. L’équipe et nos précieux partenaires de la chaîne d’approvisionnement ont travaillé en toute fluidité au-dessus d’un escalator en service, protégé par un système de protection antichute, que nous avions décoré et enveloppé de visuels pour nous assurer que les travaux restaient invisibles pour les clients.

Ayant déjà travaillé à plusieurs reprises en étroite collaboration avec Selfridges Oxford Street, l’équipe ISG a pu s’appuyer sur cette expérience pour optimiser le résultat final, explique Adam.

« L’équipe est fière de sa relation de longue date avec Selfridges, qui lui apporte une compréhension et une expérience approfondies du travail en milieu réel – être vigilant, éviter les perturbations et respecter les normes de sécurité les plus strictes fait partie de notre quotidien ; nos partenaires sont dès lors en toute confiance pour poursuivre leurs activités en toute fluidité.

“Ce n’était pas une mince affaire pour l’équipe, qui a travaillé à la livraison et à l’installation au quatrième étage de présentoirs surdimensionnés prenant la forme de jouets géants, tandis que Selfridges restait ouvert au public.”

Adam Ryan, Chef de Projet Senior

Le nouveau design inclut des aires de découverte tactile et ludique, et certains des éléments clés exposés comprennent la célèbre tour de l’horloge, le piano géant du film « Big », ou encore la nouvelle fusée iconique FAO Schwartz. Adam a emmené sa propre famille pour l’inauguration. Il a ainsi pu décrire ce que lui inspirait le fait de voir le rayon prendre vie.

« Ce fut un honneur de participer à ce projet et de prolonger la vision de Harry Selfridge et de FAO Schwartz ; ce sont là les vrais moments magiques pour nous : participer à la création d’un espace qui sera apprécié par tant de gens. » J’ai ressenti une immense fierté quand j’ai emmené ma propre famille avec moi, regarder l’excitation animer le visage de mes enfants a été un moment dont je me souviendrai toujours – tout comme eux, j’en suis certain.

Nous le savons, Selfridges Oxford Street est le lieu de naissance de l’ours Paddington et héberge de nombreux autres formidables cadeaux, pour toute la famille – et qui sait, peut-être que l’un des jouets proposés illuminera le cœur d’un autre visiteur curieux, pour inspirer une histoire qui sera racontée de génération en génération...

Lire plus d'histoires



Tags